La Huaca de la Luna

Le Temple Nouveau

Vers 550 ou 600 de notre ère, le  Temple Ancien fut abandonné. Quelles raisons ont poussé les “moches” à abandonner cet espace sacré? Il est connu qu'à cette époque s’ensuivirent  une série de sécheresses et d'inondations, un  phénomène climatique El Niño, aux caractéristiques apocalyptiques, qui  remit en doute l’efficacité des prêtres. En dépit des rituels, des sacrifices humains et des autres offrandes, la colère du Dieu des montagnes ne fut pas apaisée... ou alors Il les avait peut-être abandonnés. Les prêtres ne furent  plus considérés comme des dieux ou leurs intermédiaires. L'âge des prêtres guerriers demi-dieux était révolu, et les habitants de la ville commencèrent à prendre le contrôle du pouvoir politique et économique.

Le  Temple Nouveau nous raconte cette partie de l'histoire, une histoire faite de chaos et de changement. Sa construction, à côté du Temple Ancien abandonné, ne présente cependant pas l’aspect monumental de son prédécesseur. On ne retrouve plus sur ses murs les représentations du Dieu des montagnes ou du diable, mais plutôt les vestiges de motifs géométriques, de tisserands, et d’objets animés, certains luttant contre les Hommes. Ce dernier thème est un discours qui nous amène à penser que le chaos précède l'équilibre, transition nécessaire pour effectuer le changement que la société requérait. Ainsi commença une nouvelle ère, celle des souverains séculiers, avec une église vouée à son autorité. Elle trouvera sa réussite dans une société constituée par les enfants des “moches”, appelée Chimu. Ils construisirent la ville de Chan Chan, à environ 12 kilomètres. Mais ceci est une autre histoire.

Webmaster
Ce site web a été réalisé grâce au financement de:
Fondoempleo - Projet archéologique Huacas del Sol y de la Luna - Université Nationale de Trujillo - Conseil Huacas del valle de Moche
Traduction: Alliance Française de Trujillo
huacasdemoche@huacasdemoche.pe
Jr. San Martín 380, Trujillo Perú. Telefax (51-44) 221269
Mars 2011